Blog Image

dark-zone

Une lueur dans la nuit, une ombre dans la lumière

Nous avons tous un côté clair et un côté obsur. Pour celle qui saura me lire, l'ombre deviendra lumière.

Maître P.

Ma perception

Ma vision de la soumission Posted on lun, septembre 07, 2009 16:49:43

La soumission, je la vois comme un fabuleux trésor, une sorte de diamant. je la vois offerte et non demandée, pas de contraintes, juste un cadeau.
Elle est source d’épanouissement et de confiance si la domination sait la voir dans sa splendeur.

Pour ce don de soi, la considération doit être son égale. Comprendre ces besoins , comprendre la femme qui les vit est subtilité et échange.
Içi, la violence et la souffrance gratuites n’ont pas leur place. Mais un peu de souffrance menant au plaisir, n’est ce pas à terme une douleur illuminante? Cela reste à l’appréciation et la subtilité.

Içi, tout est écoute, le maître n’a comme but que le bonheur de sa soumise, Respecteux et attentionné au delà du strict.
Dominer avec amour, telle est ma voie , ne pas mentir, au delà des attitudes et apparences, et dévoiler mes noblesses d’intentions.

Toujours pratiquer la sincérité, ce n’est pas une option, c’est le gage de durée et beauté et en faire une belle histoire.

Ce n’est pas toujours évident d’être honnête par rapport à soi même et aux autres mais ce combat se doit d’être gagné.

Cette relation se veut forte, déstablisante, fragilise avant de renforcer. La soumise qui s’abandonne, le maître qui la pratique, ce sont plus que des mots. C’est apprendre de l’autre, évoluer ensemble sans se prendre la tête; C’est en toute humilité pratiquer, éhanger, dialoguer.

Une histoire magnifique qui avance doucement, pas à pas, ou personne ne doit prouver ou se prouver. C’est une route simple et naturelle.
Le rôle du maître alors sera tout en étant attentif, attentionné , ouvert à l’autre de procéder à une lente et évolutive éducation.

Education? ou initiation? peux importe, mais avant tout c’est profiter des instants partagés, hors du temps et éduquer pour que la soumise retienne et évolue par la suite. Une grandeur dans la fusion se concrétise par l’acceptation progressive de l’autre.

Lorsque je cite le mot « humiliation » , je n’y vois pas l’intérêt car ma soumise se replierait car vivant mal ce moment, J’y préferre voir une pratique en concordance visant l’épanouissement. Un carcan qui se referme sur un cou, humiliation ou sublimation?

Lorsque je cite le mot « punition », j’y vois menace inutile et mal placer son autorité. N’est ce pas mieux de lire entre les lignes et deviner avant de pratiquer? j’y vois la provocation permettant à ma soumise de se découvrir.

Pour cela, la soumise tout en se sentant considérée, doit s’engager et être prête à assumer. Le symbôle de cet engagement est l’unique collier que je lui réserve.

Ce collier orné de brillants , autant d’étoiles autour du cou est un rappel permanent du choix pris et de son désir d’abandon. Mais jamais, au grand jamais cet engagement signifierait perte de liberté. Car la liberté de choix, de pensées et une conscience limpide sont tant de joyaux que les altérer serait un crime.

Maître, j’y trouve aussi beaucoup de plaisir . Le mien serait avant tout de voir le plaisir de ma partenaire lorsqu’elle vibre à corps perdu



plus nue que nue

Ma vision de la soumission Posted on lun, septembre 07, 2009 16:33:28

Lorsque la nudité se cache sous les résilles
Ce ne sont pas que les yeux qui frétillent
Lorsque le corps lassivement s’abandonne
ce ne sont pas que les yeux qui lorgnent
Lorsque l’empreinte sur le sol s’efface
ce sont les sens qui prennent place
Car il n’est pas de beauté sans envie
C’est alors que le plaisir peut prendre vie